Django Django – Born Under Saturn

Rating: 9.0 from 10
Note
9.0
Guitare manouche manouche et brebis farcie farcie.
Rating: 0.0 from 10
Note
0.0
Summary rating from 0 user's marks. You can set own marks for this article - just click on stars above and press "Accept".

Django Django est de retour avec son tant attendu deuxième album Born Under Saturn, tant attendu car nous avions adoré leur premier album dont nous avions parlé ici et qui avait fait partie de notre top 3 2012! Excusez du peu. Sans vouloir mettre la pression à nos gentils Ecossais, ce n’est donc pas peu dire que nous attendions le quatuor au tournant. Et nous en sommes restés babas! Car non seulement nous avons retrouvé les bombes lâchées depuis le début d’année (« First Light », petite bombe électro/pop, et la super « Reflections ») mais en plus le reste de l’album est hyper solide entre grosses basses, choeurs vocaux qui caractérisaient le premier album et mélange électro/pop délicieux. Le tryptique « Giant », « Shake And Tremble » et « Found You » lance l’album à merveille et on peut également citer la massive « Shot Down » qui commence avec un beat hyper gras (les 20 secondes les plus EXCITANTES de l’album, j’ai frôle le priapisme) ou encore « Beginning To Fade ». En fait à part « High Moon » qui nous a déçu, il n’y a rien à jeter dans cet album. Et cerise sur le haggis, vous en avez pour votre argent : 57 minutes d’album c’est plutôt appréciable quand c’est aussi bon! Django Django nous a comblé avec un album pile poil dans ce que l’on attendait mais qui réussit à quasiment supplanter le premier opus sur ses propres terres. Fort, très fort. En gros, si on devait résumer :

  • A. Vous ne connaissez pas Django Django : Vous avez fait quoi en 2012? Foncez écouter.
  • B. Vous connaissez Django Django mais bof voilà quoi sans plus vous vous rappelez pas bien ce qu’est-ce que c’est : Allez vous rincer les oreilles. Foncez écouter.
  • C. Vous aviez bien aimé Django Django : Good boy! Foncez écouter!
  • D. Vous êtes fans de Django Django : Vous attendez quoi? Foncez écouter!!

Vive l’Ecosse Libre. N’en déplaise à Cunégonde qui vient de naître du côté de Buckingham qui pourra toujours lire l’avis de Cyril dans la langue de Shakespeare pour se consoler (agitez le drapeau pour le trouver).

  • First Lights, Reflections, Shot Down