Meatbodies – Meatbodies

Rating: 8.0 from 10
Note
8.0
Après avoir aidé ses potes, Chad Ubovich sort son projet, et ça envoie!
Rating: 0.0 from 10
Note
0.0
Summary rating from 0 user's marks. You can set own marks for this article - just click on stars above and press "Accept".

Cette année 2015 étant un peu longue à nous proposer des albums intéressants, retour sur le LP éponyme de Meatbodies, sorti en fin 2014.
Celui-ci est l’œuvre de Chad Ubovich, qu’on a pu voir avec Ty Segall ou Mikal Cronin. D’ailleurs, à l’écoute de cet album, on s’en rend vite compte.
De la pop, du rock’n’roll, du punk et un peu de psyché, le tout saupoudré de fuzz, voilà la recette que nous propose Meatbodies.
D’ailleurs, ne vous fiez pas à l’intro du disque; l’album enchaîne très fort et vite avec « Disorder » et « Mountain », et même si le tempo baisse un peu ensuite, aucune perte de spontanéité n’est à déplorer. Ils jouent aussi un peu plus lentement sur certaines chansons, mais c’est pour mieux nous faire diriger la puissance de l’album (« Plank » et « Dark Road »).
Bref, Chad Ubovich prend enfin les devants de la scène, et ça lui réussi parfaitement. Il sort ici un album solide, énergique, où il peut mettre en avant ses talents de guitariste et de compositeur. Ce Meatbodies, c’est un grand oui.
  • Tremmors – Gold – Two