Ghost Culture – Ghost Culture

Rating: 8.0 from 10
Note
8.0
Jamais sans mon Korg. Ou comment les synthés sont bel et bien les instruments du 21e siècle.
Rating: 0.0 from 10
Note
0.0
Summary rating from 0 user's marks. You can set own marks for this article - just click on stars above and press "Accept".


Le nouveau protégé d’Erol Alkan signé sur son label Phantasy Records se nomme Ghost Culture. Le premier album du jeune anglais est tout frais (sorti ce lundi) et propose une musique électro très plaisante à coup de synthés analogiques et de voix posée par dessus, une alliance qui donne une certaine froideur musicale due au synthé mais réchauffée par une voix fragile et douce. Très agréable. Et l’album recelle plusieurs pépites exquises, je pense à « Mouth » dont vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous ou encore l’énorme « Answer » (à écouter en version edit sur Soundcloud) avec sa montée en puissance finale impressionnante. Les singles précédemment sortis « Giudecca » et « Arms » nous avaient déjà tapé dans l’oreille mais là c’est un bien beau premier album que nous propose Ghost Culture, malgré un petit coup de mou sur le milieu de l’album avec la ballade « Glaciers », belle mais molle, qui a néanmoins le mérite de proposer quelque chose de différent. L’album possède un certain côté épique et complexe que l’on ne peut que louer et qui témoigne du talent du garçon. Vous risquez d’en entendre reparler!

  • Mouth, Arms, Answer