Hanni El Khatib – Moonlight

Rating: 7.0 from 10
Note
7.0
3e album pour Hanni El Khatib dans la droite lignée du précédent. Moins de guitares crades, plus de variété. Pour quel résultat?
Rating: 0.0 from 10
Note
0.0
Summary rating from 0 user's marks. You can set own marks for this article - just click on stars above and press "Accept".

Hanni El Khatib avait déboulé en 2011 avec Will The Guns Come Out, un concentré de blues/garage rock énervé et épatant, se permettant le luxe de reprendre avec brio du Elvis et du Funkadelic dans une galette ne dépassant pas les 35 minutes mais qui laissait à bout de souffle. Puis le succès venant, Hanni est passé entre les mains du gourou Dan Auerbach (The Black Keys) qui a lissé le son et éteint les effets crades pour un deuxième album plus calme et travaillé mais qui perdait paradoxalement une partie de la saveur du premier album : le sentiment d’urgence musicale qui l’habitait. A savoir jouer fort, vite et pas longtemps. Que doit-on donc penser de ce nouvel album? Il est dans la lignée du précédent : soigné, lisse et plus varié encore avec plus de groove (« Two Brothers » est géniale en clôture avec ses violons et sa grosse basse funky) et d’expérimentations sonores (« Home » ou « Dancehall ») mais toujours décevant par rapport à ce que l’on attendait. Le son du début est définitivement enterré, passons donc à autre chose. En étant objectif et en mettant de côté mon admiration pour le premier album du Monsieur, ce nouvel album reste quand même très sympa à écouter et doué de qualités (prenez « Melt Me », « Worship Song (No.2) » ou « Mexico » par exemple), il reste de l’énergie et il y a par moment une noirceur qui donne du charme à l’album. Le label Innovative Leisure (label de Allah-Las et Nick Waterhouse, mais également de Bass Drum Of Death, Nosaj Thing ou Tropics entre autres) signe encore une fois un album soigné qui permet de bien démarrer 2015!

  • Melt Me, Worship Song (No. 2), Mexico, Two Brothers