DJ Pone – Erratic Impulses

Rating: 9.0 from 10
Note
9.0
Erratic Impulses DJ Pone 2014, Ed Banger Records, Electro Deezer iTunes by Jean-Adrien
Rating: 0.0 from 10
Note
0.0
Summary rating from 0 user's marks. You can set own marks for this article - just click on stars above and press "Accept".
Erratic Impulses
DJ Pone
2014, Ed Banger Records, Electro
NOTE
DJ Pone - Erratic Impulses
by Jean-Adrien

L’avis de Jean-Adrien
SCHBAM! La claque. Elle est arrivée un peu de nulle part vu que nous n’avions pas entendu parler de cet EP avant sa sortie (honte à nous) et la surprise n’en est que meilleure. De quoi est-ce qu’on parle au juste? Mais de ce dont parle tout le monde (ou presque) en ce moment : d’un EP signé DJ Pone, membre du groupe Birdy Nam Nam et scratcheur hors pair, sorti il y a tout juste 3 jours maintenant sur l’incontournable label Ed Banger Records. Et quel EP! Ceux qui s’attendent à écouter de l’électro à inspiration hip hop et des rythmes funky comme le laisse présager le passif de DJ Pone risquent d’être déçus, le résultat en est loin mais il en est d’autant plus jouissif. Car oui, non seulement cet EP est inattendu de par sa sortie mais également par le son qu’il nous livre. Un son électro sombre, puissant mais dansant, très influencé par la musique cinématographique et que l’on pourrait rapprocher en vrac de Justice (Ed Banger oblige ainsi qu’une collaboration de Gaspard Augé, moitié du groupe à la croix, sur cet EP), Zombie Zombie (influencés eux même par la musique du maître John Carpenter), Arnaud Rebotini qui collabore au titre « Errotic Impulses », voire Gesaffelstein pour chercher dans l’actualité électro récente à travers ce sens aiguisé du kick lourd et l’ambiance sombre. « Falken’s Maze » nous met direct dans le bain et frappe par son beat agressif et opressant, dans une ambiance digne d’un film de science fiction. On sort un peu déboussolés mais plus qu’emballés et lancés dans le grand bain puis on attaque de plein fouet « M.F.E ». On y sent la patte Justicienne dans les synthés vintage lumineux qui arrivent après une intro passablement sombre. Le titre devient finalement assez funky par la suite, il est de l’aveu de DJ Pone un hommage à DJ Medhi (source). Grosse impression. Gourmand que nous sommes, nous en voulons plus. Arrive donc « Dipodaine », collaboration avec Didaï, un titre en forme de bande son d’un film retro-futuriste, froid et puissant, qui nous fait penser à du Gesaffelstein avec ce beat sauvage, ce son tribal et agressif qui fait monter l’adrénaline puis la fait redescendre avec des passages planants façon TRON. Grosse grosse impression. L’EP se finit en beauté avec « Errotic Impulses », collaboration avec Arnaud Rebotini connu pour son travail solo ou au sein de Blackstrobe, titre froid avec une voix vocodée et un son dansant malgré sa froideur robotique (due au vocoder sans doute). Cerise sur le gâteau, après ces 4 titres vient un mix particulièrement bon et inspiré. On prend tout et on le condense pour un très bon résultat. On a adoré, du grand art, vivement le prochain EP qui sortira peut-être dans six mois environ selon DJ Pone. On lance un peu des rumeurs mais c’est qu’on a hâte de retrouver son talent!
Jean-Adrien’s Word
Taken by surprise. That could be the summary of our reaction to Erratic Impulses from DJ Pone. We were not waiting for this mysterious EP that came from nowhere. That is why the surprise is so great. But the name was not unknown: DJ Pone, member of Birdy Nam Nam signed on Ed Banger Records, that was the first clue of a potential success. And it truly is. What an EP! If you are waiting for electro hip hop with funky rhythms in the vein of DJ Pone’s previous work you could be disappointed. The music is pretty far from it but that explains the pleasure and the surprise. Dark electro sound, deep, loud and with cinematographic influences. It sometimes sounds like a mix of Justice (perhaps the collaboration with Gaspard Augé helped a bit), Zombie Zombie (and John Carpenter work in movies), Arnaud Rebotini that worked on a track and also Gesaffelstein if you look for recent electro music. « Falken’s Maze » starts brilliantly with an oppressive beat and a science fiction impression. Then it goes with « M.F.E ». We can find some Justice sound inside especially the old fashioned shiny synthesizers that came after a dark intro. This track is finally pretty funky in its end and it was made as a tribute to DJ Medhi (source). We are impressed. But we want more. That is « Dipodaine » job, a cold track made as a retro-futurist movie soundtrack that reminds us a bit of Gesaffelstein with this wild tribal beat and the agressive sound that makes adrenaline going up. You are starting to sweat when some TRON-escaped moments set the pression a bit down. We are VERY impressed. And then it ends with « Errotic Impulses » the collaboration with Arnaud Rebotini (known for his solo career and also being part of Blackstrobe). Some vocoder for a quite dancing track despite its robotic coldness (due to vocoder). As a conclusion comes an inspired mix of the 4 tracks to finish in a brilliant way. That was perfect, we cannot wait for the next EP, perhaps in a few months or so said DJ Pone himself. Sure it will be as great as this one!

Track list
1. Falken’s Maze
2. M.F.E
3. Dipodaine (feat. Didaï)
4. Errotic Impulses (feat. Arnaud Rebotini)
5. Erratic Impulses Mix