Concert : We Share La Petite #2 – Noir Coeur + Shigeto

Noir Cœur + Shigeto
We Share La Petite #2, Toulouse
15 mai 2013
par Alexandre et Clément

La Petite, c’est une structure culturelle basée à Toulouse qui promeut la création artistique et la culture dans la ville rose. Chaque année, La Petite s’allie avec un collectif ou un autre dispositif (Les Siestes Électroniques ou Les Nuits Sonores par exemple) pour créer l’évènement « La Petite Invite # ». Aussi, à travers ses cycles « We love » et « We share », elle investit différents lieux des plus incongrus afin d’organiser des soirées sortant de l’ordinaire et le rendu vaut le détour. Pour cette deuxième le rendez-vous était donné dans une ancienne blanchisserie réaménagée en local du collectif I.P.N. L’occasion pour nous de découvrir deux nouveaux artistes, Noir Cœur et Shigeto.
Noir Cœur est un groupe originaire de Toulouse! Et prouve que la ville rose recèle des talents certains. Le duo allie synth-pop énergique et indie-rock de fort belle manière pour créer des ambiances mystérieuses. Heureux et motivés de jouer à Toulouse, ils ont livré un set énergique reprenant leurs morceaux sortis sur leurs EP Jahminal et Endless Bummer/Soleil. Malheureusement le son n’était pas au top ce qui a un peu empêché de bien apprécier. Il faut dire que leur son est assez complexe, avec de nombreuses couches sonores (voix, synthé, guitare, basse, batterie, gong) ce qui ne facilite pas les réglages pour la bonne retranscription en live, surtout dans une salle qui n’est, à la base, pas prévue pour accueillir des concerts. C’est dommage, car j’ai vraiment aimé leurs EP et je pense qu’on en parlera prochainement chez nous!
Shigeto nous vient de Detroit et délivre une musique électronique entre atmosphère rêveuse et base jazzy. Au cours de son set, la qualité sonore s’est progressivement améliorée, il faut dire que sa musique est moins dense. Il nous a délivré un son entre sonorités jazz et hip-hop dans la veine de Flying Lotus, mais alliant au tout des nappes ambient sur lesquelles il fait parler ses talents de batteur. Il a ensuite fait vibrer la salle sous des beats hip-hop aux puissantes basses. Arrivé à la fin de ses compositions, mais motivé pour poursuivre la soirée plus longtemps il a fouillé dans son répertoire pour remixer en live des morceaux d’amis. Plus orienté techno – et oui le monsieur vient de Detroit – il a ainsi continué à faire danser la salle quelques temps, avant de recalmer le jeu pour finir avec une nouvelle composition, fort agréable, qui sortira sur son prochain album autour de septembre.
Les soirées La Petite
We Love La Petite 2013, c’était un concert au Lieu-Commun (ancien lieu industriel réaménagé en espace d’art) où Debruit et Vect ont livré un set. C’était aussi une soirée destinée à la scène (acoustique et électro) féminine : le groupe Cats On Tree et les DJ Flanders et Miley Serious ont joué dans le studio de designers Bakélite. Et, pour finir cette trilogie, La Petite a investi un lieu hors du commun : la Chapelle des Carmélites. Les expérimentations sonores de Cat4 suivies d’un set techno de Qosmonaut DJset, dans une église aux murs et voutes couverts de peintures baroques éclairées par un jeu de lumières travaillé ont créées une atmosphère transcendantale.
We Share La Petite 2013, après un show « chamane-électro-rock » de Sunshine Parker et du groupe suédois KXP au Saint des Seins, place Saint-Pierre, c’est une ancienne blanchisserie investie par un collectif d’artiste d’étudiants des Beaux-Arts, le Collectif-IPN, qui accueille la deuxième partie de la trilogie de « We Share ». Une trilogie qui débute très fort et qui devrait nous offrir d’autres surprises pour le concert de clôture dans la cour de l’hôtel Duranti! Ne manquez pas cette soirée qui s’annonce prometteuse : rendez-vous ce 18 juin pour la fin de la trilogie « We Share La Petite 2013 »!