TTT #13

Il est jeudi et vous êtes toujours sur Twist and Sound pour la chronique du jeudi! Pas de superstition malgré le numéro 13. Aujourd’hui le thème est un peu particulier. Je vous propose en effet une chronique franco-danoise qui relie donc la France et un pays que j’apprécie tout particulièrement, le Danemark. Cette chronique s’est faite spontanément sans préméditation de ma part et c’est le plus rigolo je trouve. Il y a donc 2 groupes français et 2 groupes danois que j’espère vous faire découvrir et apprécier! Retrouvez donc de la pop avec les français de The Popopopops, de l’électro avec les danois de Belle Ville, du pop/rock mâtiné d’électro avec les français de Team Ghost (groupe de l’ancienne moitié de M83, Nicolas Fromageau) et de l’indie pop avec les danois de Betting On The Mouse. Skål!
par Jean-Adrien

The Popopopops – Swell

(Ecouter sur Deezer Soundcloud)
On commence avec la bonne découverte de la semaine. Ils sont français, ils font de la pop et ils ont un nom de groupe imprononçable au premier essai, ce sont les Popopopops! Ils viennent tout juste de sortir leur premier (et excellent) album Swell. Un premier album plutôt attendu par les fans et qui m’a permis de découvrir ce groupe sympathique qui pratique une pop assez fraîche, faite de mélodies entraînantes dans la plus pure tradition pop. On tient peut-être là la relève de la pop française qui nous montre qu’elle n’a rien à envier à ce qu’il se fait ailleurs (non mon regard ne se tourne pas vers l’autre côté de la Manche). Cet album est constitué de pleins de pépites pop qui s’enchaînent aisément pour former un bel ensemble très élégant. « My Mind Is Old » et « Pure », deux morceaux très efficaces dans le genre pop/rock démarrent l’album, avant l’hypnotique « Hypnotise Me » et on sent une ambiance plaisante qui donne envie de faire un bout de chemin avec le groupe. Par la suite le groupe continue sur sa lancée (le très anglo-saxon et efficace « Sign »), s’autorisant même des essais surprenants mais pas désagréables (un petit côté revival new wave sur « Healing », du hip hop avec « Text Me Call Me », de l’électro avec « Wavelength »). Cet album a mis un peu de temps à arriver mais il est très travaillé et ça fait plaisir. The Popopopops débarquent et ils risquent bien de conquérir pas mal de monde.

Belle Ville – Inside Outside EP

(Ecouter sur Deezer Soundcloud)
On alterne avec un duo électro qui nous vient de Copenhague malgré son nom français, Belle Ville, et qui sort un EP intitulé Inside Outside. Leur musique est très sympa et lorgne énormément du côté de l’héritage de groupe comme Portishead avec néanmoins des influences électro beaucoup plus modernes, downtempo, dubstep ou dream pop en tête. On retrouve parfois même des touches assez jazzy avec par exemple l’utilisation de sons de trompette sur « Motionless » ou de piano classique sur « Flat ». Mais le centre de leur musique est un duo voix/beat comme chez Portishead. Et bien que les beats soient globalement très maîtrisés, il arrive parfois qu’ils deviennent plus puissants et le contraste est alors saisissant avec la voix tout en délicatesse et en douceur de la chanteuse. Une voix fragile et superbe. La musique est assez intimiste et rêveuse, très agréable à écouter et possède surtout un charme fou. Il me semble impossible d’y résister. Un vrai moment de grâce de 22 minutes qui se déguste comme une douceur.

Team Ghost – Rituals

(Ecouter sur Deezer Soundcloud)
Comme dit dans l’introduction, Team Ghost est un groupe français, fondé par Nicolas Fromageau suite à son départ de M83 qu’il avait fondé avec Anthony Gonzalez à Antibes. Voilà pour la page historique. Team Ghost vient de sortir son premier vrai album qui se nomme Rituals. Un album regroupant deux EP avait été publié en 2011 mais ça compte pour du beurre ça. Leur musique est un mélange de pop/rock à forte influence électro, assez proche du mouvement shoegaze par moment, avec une ambiance très triste et sombre tout au long de l’album. On sent un mélange musical dans leurs chansons qui ont des ambiances parfois assez différentes, on passe de l’ambient sur « Away » au pop/rock de « Dead Film Star » le single de cet album, en passant par le quasi postpunk « Curtains », le très post-rock « Team Ghost » voire un essai de house music (de l’avis même du groupe) sur « Things Are Sometimes Tragic ». Et du shoegaze un peu partout comme sur « Fireworks ». Un album assez électique donc qui plaît justement par ce mélange des genres qui éloignent Team Ghost de la parenté que les gens font (intentionnellement ou non) avec M83. Le son est ici plus brut, plus « noisy » et à mon avis beaucoup plus intéressant. Premier essai réussi pour Team Ghost, on attend la suite avec impatience.

Betting On The Mouse – Betting On The Mouse

(Ecouter sur Deezer Soundcloud)
Toujours dans un souci d’alternance entre pays, voici venu Betting On The Mouse qui nous vient du Danemark avec dans ses bagages une musique assez charmante, que l’on peut qualifier d’indie pop. C’est un mélange entre la voix lancinante de la chanteuse Martha Marie Skou et une musique assez calme et pop, qui lorgne du côté de la pop alternative. Rien de dansant et hyper rythmé ici. On est plutôt en présence d’un album calme, qui incorpore parfois des éléments très folk comme un banjo sur « Bite » ou ne serait-ce que la voix qui sonne très folk. Bien que l’ambiance du début d’album (« Paralyzed » et « Bite ») soit calme, je ne trouve pas cela mélancolique pour autant mais plutôt contemplatif dans le bon sens du terme. Par la suite on enchaîne avec « Ready » qui est lui plus mélancolique avec une voix mystique qui entonne « Are you Ready? » de manière presque inquiétante. Puis « One Lover » ramène un peu de soleil et d’insouciance avant un final de nouveau calme et parfois soul (« Bruises ») ou bluesy (« Single »). Toujours avec cette belle voix qui sublime l’album et le rend très agréable pour se poser en oubliant tout le reste pendant 35 minutes. Une très belle découverte que ce groupe qui risque de faire parler de lui. Twist and Sound parie sur la souris.