MM #12

Cette semaine on remonte un peu dans le temps. On parle de synth-pop avec CHVRCHES qui ressort de vieux synthé ; on reparle de Cloud Boat, qui était déjà passé par là il y a quelques semaines ; et on ressort les Walkman cassettes avec une split tape de Tropes et Lomaji. On est lundi et je vous souhaite une bonne semaine.
par Alexandre

CHVRCHES

(Ecouter sur Soundcloud)
CHVRCHES est en passe de devenir le nouveau groupe hyper hype du moment, je me devais donc d’en parler ici. Déjà les natifs de Glasgow ont choisi de remplacer le « u » par un « v » et d’écrire leur nom en majuscule, allant ainsi à l’encontre des nouvelles recommandations pour économiser l’espace sur internet. Ils se permettent donc de bousculer (un peu) l’ordre établi et tout le monde en parle alors qu’ils n’ont même pas encore sorti leur premier EP Recover. Après ces 2-3 divagations plus ou moins intéressantes et/ou pertinentes, qu’est ce que vaut ce CHVRCHES, musicalement parlant? Eh bien ça marche plutôt pas mal. C’est de la synth-pop, qui ressort donc les vieux synthés, mais auquel des éléments de production électronique actuelle sont ajoutés. Le tout est surmonté d’une grosse sensibilité pop que ce soit dans la construction des morceaux que dans le chant, partagé entre une voix féminine et masculine. Un groupe qui pourrait être intéressant de suivre.

Cloud Boat

(Ecouter sur Deezer Soundcloud)
J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de Cloud Boat dans ces lignes. Cette fois-ci, c’est pour annoncer la sortie de leur premier LP, Book of Hours, le 20 mai via Apollo Records. Ils profitent de cette annonce pour partager le premier single de l’album, « Youthern ». Ce single est sans doute le morceau le plus poignant qu’ils aient sorti jusqu’à maintenant. Il s’ouvre sur le chant a cappella « they burned them and screamed/ « come down with us, come down with us… » » dans une ambiance de cathédrale, avant l’entrée d’une ligne de basse dévastatrice et de poursuivre avec des nappes de guitare et toujours ce chant accompagné de voix pitchées qui viennent renforcer la noirceur de l’ensemble. Un magnifique morceau qui donne envie d’attendre le LP.

Split Tapes : TROPES / LOMAJI

Cela fait maintenant quelque temps que le format de la cassette revient à la mode. Tout ce qui est oldschool a une tendance à devenir un peu hype. Sur cette sortie de Dirty Tapes il s’agit d’un split : deux artistes, une face chacun (d’où les deux Soundcloud en haut). Tropes nous sert des beats glitch, qui consiste à traiter sous effets et à décomposer des samples pour créer des textures sonores, tantôt rêveurs, tantôt plus pêchus et très agréable. Lomaji reste dans la mixtape plus traditionnelle, proposant toujours des beats mais dans un style plus hip-hop, d’ailleurs samplant certains rappeurs. Les courts morceaux sont construit sur des samples de jazz, musique brésilienne, soul, … Une musique plus concrète donc, qui permet de bien redescendre sur Terre après la première face. Une bonne petite mixtape qui permet d’émerger tranquillement avant de poser définitivement pieds sur Terre pour la journée.

Articles recommandés