Woodkid – The Golden Age

Rating: 8.0 from 10
Note
8.0
The Golden Age Woodkid 2013, Green United Music, Alternative Deezer par Jean-Adrien et Cyril
Rating: 0.0 from 10
Note
0.0
Summary rating from 0 user's marks. You can set own marks for this article - just click on stars above and press "Accept".
The Golden Age
Woodkid
2013, Green United Music, Alternative
NOTE
par Jean-Adrien et Cyril

L’avis de Jean-Adrien
L’album tant attendu de Woodkid vient enfin de sortir et rassurez-vous le résultat est impressionnant. Rarement un album ne m’a autant laissé sans voix devant tant de beauté, de maturité, d’aisance et de talent. Woodkid est un véritable artiste qui vient de l’univers visuel (graphiste, réalisateur de clips vidéos) et ça se sent dans sa musique. Son album est un mélange de beaucoup de choses, c’est de la musique électronique orchestrée comme de la musique classique, avec une forte influence cinématographique. Tant et si bien qu’il est difficile de donner un genre. Mais la musique de Woodkid est un pur bijou, travaillé de longues heures durant et qui véhicule des émotions à la pelle. On ne peut qu’être émerveillé par l’ambiance qui émane de cet album, une beauté gothique parfois très froide et qui se transforme à l’occasion en voyage épique. Les percussions et les instruments à vent donnent une ambiance très tribale à l’album par moment, quasiment sauvage. C’est un album qui nécessite plusieurs écoutes afin de découvrir encore et encore toutes les facettes des compositions magnifiques de Woodkid. Un album émouvant à découvrir absolument. L’ouragan Woodkid est prêt à déferler sur le monde. J’ai déjà été emporté.
L’avis de Cyril
L’ami Woodkid aura su se faire attendre! Un EP en 2011, un EP en 2012, les promesses répétées et reportées d’un album qui finit donc par voir le jour ce mois-ci et qui s’intitule The Golden Age. Il lui en aura fallu du temps à monsieur Lemoine! On comprend facilement pourquoi à l’écoute de l’album, la musique orchestrale est souvent complexe et les thèmes font clairement penser à la bande son d’un film que Woodkid a vraisemblablement dû s’imaginer depuis un bout de temps. Les clips sont d’ailleurs aussi soignés que le reste et font indéniablement partie de l’expérience. Mon impression générale est la même qu’à la sortie de son concert au festival de Montreux l’été dernier. La musique est souvent grandiose et vous fera certainement frissonner plus d’une fois, les instruments sont puissants et forment un contraste vraiment original avec sa voix, faible et calme. J’avais beaucoup aimé en live, j’aime également cet album qui parvient à nous garder en haleine jusqu’au bout. En revanche je suis un peu déçu qu’après tant d’attente les morceaux les plus marquants de ce Golden Age restent ceux des EP : « Iron » et « Run Boy Run ». J’envie en fait ceux qui n’auront écouté aucun EP de l’enfant de bois avant de jeter une oreille à cet ovni. Le contraste est d’ailleurs ici aussi intéressant entre la médiatisation assez ahurissante autour d’un premier album et le style musical orchestral et assez original. J’espère en tout cas que Yohann a d’autres tours dans son sac et qu’il continuera sur une lancée ma foi fort bien démarrée.

Track list
01. The Golden Age
02. Run Boy Run
03. The Great Escape
04. Boat Song
05. I Love You
06. The Shore
07. Ghost Lights
08. Shadows
09. Stabat Mater
10. Conquest Of Spaces
11. Falling
12. Where I Live
13. Iron
14. The Other Side

Jean-Adrien’s Word
Woodkid’s long-waiting album is finally out and don’t worry the result is impressive. I have rarely been as astonished by such a beauty, such a mature album, and such skill for making music. Woodkid is a real artist who comes from visual art and we can feel it in his music. This album is a mix of many influences, it is electronic music orchestrated like classical music and with a strong influence from soundtrack music. But Woodkid’s music is a jewel, worked hard during long hours, that gives emotions by dozen. You can only be taken by the atmosphere of this album, a gothic beauty sometimes cold that somehow turns into an epic journey. Percussions and wind instruments give the album a tribal touch. It needs a lot of listening to reveal all the beauty of Woodkid’s compositions. I am conquered.
Cyril’s Word
We have waited quite long for Woodkid! An EP in 2011, another one in 2012, promises of an album told again and again and then postponed, but it has finally come out and it is called The Golden Age. It has taken a long time to Monsieur Lemoine! We can easily understand why when listening to the album, the music is often complex and the themes make me think of the soundtrack of an imaginary film that popped into Woodkid’s mind a long time ago. Videos are as worked as the rest and are a real part of the experience. My general impression is the same as at the end of his Montreux concert last summer. The music is often grandiose and will give you emotion and chills, the instruments are strong and make an original contrast with his voice which is weak and calm. I really liked the show, I also like this album. But I am a bit disappointed that after waiting so long the highlights of The Golden Age are still the songs from the EPs: « Iron » and « Run Boy Run ». I envy those who will directly discover Woodkid with this album. The contrast is then interesting between the mass mediatisation over this first album and the musical style, orchestral and original. I really hope that Yohann has other tricks in his bag and that new projects will come quickly!