MM #11

Et voici venue la chronique du lundi. Chronique assez courte cette semaine et plutôt orientée pop/rock, même si elle s’ouvre sur The Cyclist, un artiste électro d’Irlande du Nord. On parle ensuite de Match un groupe français et on finit avec les jeunes gens de Blaenavon. A la semaine prochaine!
par Alexandre

The Cyclist

(Ecouter sur Soundcloud)
Derrière The Cyclist se trouve Andrew Morrison, un jeune homme d’une vingtaine d’années et qui nous vient d’Irlande du Nord. Il a commencé à composer sa musique sur un clavier à 20£ et même si depuis son matériel a certainement progressé, il a gardé une part de l’esthétique que peuvent donner des appareils bas de gamme : des sons simples et « dégradés » par du bruit et du son blanc. Mais réduire le son de The Cyclist à ça serait une erreur que je ne ferai pas. En effet, bien que la base sonore soit relativement simple, Morrison a le talent pour parfaire le tout grâce à l’utilisation d’effets, de modulations et de déplacements sonores dans l’espace, comme sur « Bronze » ou « Crax ». Mais la composition n’est pas en reste non plus, dans la construction des morceaux qui n’est jamais répétitive (ce qui est parfois le problème dans ce style de musique) et dans les mélodies comme sur « Bending Brass ». Une très bonne découverte qui pourrait se situer entre Com Truise et Recycle Culture. Bones in Motion sort le 26 mars via Stones Throw, à noter que cette chronique est basée sur les titres disponibles sur Soundcloud et qui ne seront pas forcément sur l’album, on reparlera éventuellement de Bones in Motion.

Match

(Ecouter sur Soundcloud)
Décidément parfois il ne faut pas forcément regarder en Angleterre pour trouver le prochain groupe rock à suivre. En effet après vous avoir parlé de 1984 et The Human ET, on vous présente aujourd’hui Match. Même si ce jeune groupe n’a, apparemment, pas encore annoncé de disque, il propose quand même deux morceaux en écoute sur leur Soundcloud et commence à faire parler de lui et à se faire connaitre sur les radios, « Violet » étant passé sur Le Mouv’ – quand on vous disait qu’il fallait les surveiller. Mais attention ce n’est pas parce qu’on passe sur une radio nationale qu’on est calibré. Par contre il faut savoir être efficace et ça les quatre compères le sont. Sur « Violet » la basse est de suite prenante, le chant prend aussi directement avec une voix un peu atypique à la manière d’un Alt-J. Mais ils apportent aussi au morceau des chœurs qu’on a pas tellement l’habitude d’entendre sur une chanson pop. Et puis ils peuvent aussi sortir des morceaux plus complexes, comme « Dying Kings » ci-dessous, qui avec ses 6 minutes au compteur n’est plus dans le format pop pour le coup. On y retrouve toujours les chœurs, le chant y est plus parlé, à la limite du rap par moment et le tout reste toujours aussi efficace et prenant. Vous l’aurez compris, c’est un groupe à garder dans un coin de l’oreille.

Blaenavon – Into The Night/Denim Patches

(Ecouter sur Soundcloud Bandcamp)
On reste un peu dans le même style, mais on repasse la Manche pour le coup. Blaenavon nous propose leur premier single Into The Night / Denim Patches. Tout comme Harting, il s’agit d’un très jeune groupe, puisque tous les trois sont âgés de 16 ou 17 ans. Et comme eux leur son sonne déjà terriblement bien. Certes il manque peut-être encore un brin d’originalité, mais c’est terriblement efficace. Le chant est touchant avec une belle voix et de belles mélodies. Parfois il n’en faut pas plus pour marquer. A suivre également.

Articles recommandés